• Avant-propos

    "Opposez toujours la rigueur de la Loi à ceux qui prétendent nier l'horreur de ce qui s'est passé.
    Combattez sans relâche ceux qui prônent, en France et dans le monde, la haine, le racisme, l'antisémitisme, l'intolérance.
    C'est votre honneur et votre devoir, en hommage aux victimes et au nom de l'avenir.
    " (Jacques CHIRAC)

    Au moment où j'ai créé ce blog, je savais précisément quel(s) but(s) je poursuivais :
    • rendre un hommage personnel aux victimes du nazisme
    • faire connaître cette période où la barbarie fut érigée en système d'état
    Mais je me suis retrouvée devant mon écran sans savoir précisément quelle forme lui donner. Je n'ai pas été témoin de cette époque mais je fus marquée à jamais le jour où j'en pris connaissance pour la première fois, à travers les livres.
    Aujourd'hui, les modes de communication ont changé et le blog a détrôné les livres, en tout cas chez les plus jeunes. D'où ce blog.
    En faire une compilation de données recueillies au fil de mes recherches ? C'est une voie que j'ai abandonnée : trop rébarbative.
    Ceux de ma génération, a fortiori les plus anciens, ont connu une forme aujourd'hui révolue : le feuilleton. Je ne parle pas de la télé mais du feuilleton que l'on retrouvait chaque jour avec impatience dans les journaux.
    J'ai donc choisi ce mode d'expression en espérant que vous serez chaque jour plus nombreux à retrouver ces héros qui naîtront de mon clavier.
    Même si mes personnages sont fictifs, ils seront tous issus de la mémoire transmise par les survivants. Ils porteront tous une réalité car on ne peut pas inventer cette Tragédie humaine. Bien sur, je ne pourrai empêcher que certains se reconnaissent ou reconnaissent quelqu'un de plus ou moins proche.
    Certains personnages seront, eux, bien réels. De même certains lieux seront fictifs, d'autres pas, certains faits inventés mais ceux qui touchent à la vie concentrationnaire seront, hélas, bien réels.
    Je ne ferai pas oeuvre d'historienne, ce serait usurper un savoir que je n'ai pas, mais je souhaiterais faire vivre ou revivre dans ma mémoire et la vôtre ceux qui, héros ou bourreaux, ont marqué à jamais notre Histoire.
    Je n'ai pas gardé en mémoire le nom de tous ces Héros anonymes ou non qui laissèrent leur témoignage pour que "plus jamais ça" et qui par leur volonté et leur profonde humanité ont triomphé de l'Horreur.
    Qu'ils me pardonnent ; j'espère ne pas les trahir.
    Et je les remercie car grâce à eux, je garde encore une parcelle d'espoir dans l'Homme et son avenir.