• L'étincelle (6 avril 1920)

    Horst enfila sa veste sous le regard inquisiteur de sa femme.
    Il sentait ses yeux posés sur sa nuque ; elle faisait ça souvent quand il était rentré, par sollicitude, par inquiétude. Elle guettait chaque tressaillement de son corps, chaque frisson qui transportait la douleur dans son corps.
    L'inquiétude était toujours là mais avait changé de qualité. Rose ne savait plus cacher son agacement devant les soucis qui s'accumulaient en une montagne qui deviendrait bientôt infranchissable.
    La pension de Horst, que lui versait l'armée depuis sa démobilisation ne suffisait pas à les faire vivre. Il avait les poches bourrées de marks mais il aurait tout aussi bien pu les bourrer de journal ! Ils ne valaient plus rien mais tout était devenu cher.
    Rose était maîtresse d'école et son traitement n'était pas beaucoup plus élevé. Heureusement qu'à sa mort son radin de père avait eu la bonne idée de lui léguer le petit appartement où ils vivaient désormais !
    - Il cherche un veilleur de nuit à l'usine Freier, tu devrais aller voir, lui suggéra Rose.
    - Jamais de la vie ! J'étais Meister chez eux et tu voudrais que j'aille mendier pour un poste de veilleur de nuit !
    - Il faudra bien trouver un travail car...
    La porte claqua, la laissant les bras ballants et les larmes aux yeux.

    Il pénétra dans la salle enfumée à l'arrière de la brasserie. Kurt était déjà là et l'att